Durant l'hiver voici comment survivre au nez bouché.

La congestion nasale n’est pas une fatalité des saisons humides et froides. Découvrez les astuces pour vous soulager.

Quoi de plus ennuyeux qu’un nez bouché en hiver ? Les saveurs des plats disparaissent, les nuits deviennent infernales et les maux de tête gâchent nos journées. Que le problème vienne d’une déviation de la cloison nasale, d’une sinusite, d’une irritation liée à une allergie ou d’une surproduction du mucus en cas de rhume ou grippe, il existe des solutions naturelles pour soulager la gêne de la congestion nasale.

La première étape consiste à humidifier l’air et l’organisme. Pour y parvenir, utilisez tous les moyens en votre possession : humidificateur, vapeur d’une douche chaude ou d’un bain, inhalation aux huiles essentielles de menthe ou d’eucalyptus, nettoyage du nez à l’eau salée, soupes, bouillons, eau fraiche, thés et infusions, serviette chaude posée sur le front et le sinus…la chaleur permet d’apaiser l’inflammation en fluidifiant le mucus et de libérer ainsi le nez.


Les mauvais réflexes à éviter ...

Même si la tentation est forte, évitez de vous moucher si le nez ne coule pas. Vous risquez d’aggraver la congestion en irritant les muqueuses et en provoquant des saignements. Une solution pour provoquer l’écoulement consiste à manger des plats légèrement plus pimentés que vous en avez l’habitude tout en buvant beaucoup d’eau. Le nez va se mettre à couler automatiquement et vous pourrez vous moucher.

Faites également attention aux décongestionnants nasaux, met en garde Europe 1. Ces produits en vente libre présentent des contre-indications car ils provoquent une contraction des vaisseaux sanguins. Les personnes qui souffrent d’hypertension artérielle augmentent les risques vasculaires. Et lorsqu’on ne respecte pas la posologie, leur effet diminue avec le temps.

Source : Santemagazine.fr

l'hiver nez bouché congestion nasale humides froides soulager nez humidifier l’air